BeGes_icons_clean_Wahrenkorb-02BeGes_icons_clean_Wahrenkorb-02beges_P185beges_P185beges_P185
Buchstabe E symbolhaft umgesetzt

MITIC

Les Médias, Images et Technologies de l’Information et de la Communication MITIC proposent d’infinies possibilités (communication, échange, information, shopping, jeux, jeux d’argent etc.). Outre les opportunités qu’ils offrent, les MITIC comportent aussi des risques et peuvent créer une dépendance.

Internet, e-mail, jeux vidéo, WhatsApp, Instagram, Snapchat… – tous permettent d’échanger, d’accéder à des informations, de s’amuser ou de se détendre. Malgré les opportunités qu’ils offrent et leurs avantages notoires, les MITIC comportent cependant aussi des risques et peuvent, dans le cas d’une utilisation excessive, entrainer une dépendance. Selon les estimations actuelles, quelques 70 000 personnes en Suisse sont cyberdépendantes. Cela signifie qu’elles passent 35 heures par semaine sur internet et cela en dehors de leur travail, leur scolarité ou leur formation.

Si la « toile » finit par prendre toute la place, cela peut avoir des répercussions sur les relations sociales et familiales, mais aussi sur les performances scolaires/au travail. De plus, la cyberdépendance peut aussi avoir des conséquences sur la santé, comme des dommages dus à une mauvaise posture, des maux de tête ou des troubles de la vision.

Buchstabe E symbolhaft umgesetzt

Cependant, ce n’est pas uniquement la durée d’utilisation qui représente un risque, mais aussi certains contenus. Les contenus multimédia numériques sont disponibles partout et ne sont guère contrôlables. Les enfants et les adolescent-e-s notamment sont susceptibles d’être confrontés à des contenus problématiques pour leur bon développement, comme des représentations violentes ou pornographiques.

Santé bernoise apporte son soutien aux personnes qui perdent progressivement le contrôle sur leur consommation de médias ou qui s’inquiètent au sujet d’une personne de leur entourage. De plus, ses offres destinées aux écoles, familles, foyers, crèches ou associations dans le domaine de la pédagogie des médias et de l’éducation aux médias constituent une aide supplémentaire.