BeGes_icons_clean_Wahrenkorb-02BeGes_icons_clean_Wahrenkorb-02beges_P185beges_P185beges_P185
Kaufsucht Mobil

Achats compulsifs

Le shopping est une activité de loisir populaire pour beaucoup de gens : naviguer dans la gamme de produits, découvrir et essayer quelque chose de nouveau est amusant. Mais qu’en est-il si le shopping devient une addiction, que la frénésie d’achat grève le budget et que les pensées ne sont dominées que par le prochain achat ?

Alors que la plupart des gens achètent et consomment de manière raisonnable, des études montrent qu’environ 6 à 8 % de la population suisse a un comportement problématique face aux achats. Les jeunes sont particulièrement touchés.

Kaufsucht

Dans notre société, la consommation et le fait de posséder quelque chose contribuent à la reconnaissance, remplissent des objectifs sociaux et créent une identité. Outre les centres commerciaux et les rues marchandes, la vente en ligne, toujours disponible, incite notamment les gens à acheter sans limites. Le comportement d’achat devient problématique lorsque l’envie d’acheter s’accompagne d’une perte de contrôle de soi ; lorsque l’on achète de plus en plus d’articles coûteux. Articles qui d’ailleurs ne sont généralement pas nécessaires du tout et qui, surtout, dépassent largement les possibilités financières.

En plus des soucis financiers, les achats compulsifs peuvent mettre les relations familiales à rude épreuve et entraîner des problèmes au travail. Des maladies physiques et psychiques ainsi qu’un isolement social peuvent également en découler. Et – comme pour d’autres addictions telles que celles liées à l’alcool, au jeu ou au tabac – les personnes concernées ne parviennent généralement pas à sortir seules de leur dépendance.

Toute personne qui s’inquiète de son comportement face aux achats ou qui fait partie de l’entourage d’une personne à risque trouvera un soutien auprès de Santé bernoise.